le vol circulaire d'aéromodèles

 

Comment prendre plaisir en tournant en rond ?

Un peu d'histoire…

Victor TATIN, un illustre inconnu qui pourtant a sa place au musée de l'air, est un officier de marine qui le premier fit décoller un modèle réduit « d'aéroplane » à moteur à air comprimé entraînant deux hélices tractives. Le modèle était attaché à un pylône, le rayon de giration était de 15 mètres. Il accomplit le premier vol stable en vol circulaire à Chalais-Meudon sur une piste en bois en 1879.

Le concept du vol circulaire était inventé. Muni d'une queue stabilisatrice, l'appareil décollait du sol et volait parfaitement en vol circulaire. Cette expérience a permis l'estimation de la taille à donner à un aéroplane avec la puissance motrice nécessaire.

Il fallut attendre 70 ans pour que le vol circulaire revienne à la mode, en tant que loisir puis sport de compétition. Avant la seconde guerre mondiale, des aéromodélistes américains se remirent à l'ouvrage grâce à l'avènement des moteurs thermiques miniaturisés. Le système de commande par palonnier et renvoi à un guignol fut mis au point, le vol circulaire moderne tel qu'on le connaît aujourd'hui était né.

 Le nom le plus associé à la promotion et au développement du vol circulaire est Nevilles E. "Jim Walker", inventeur du système breveté connu sous le nom de "U-control" qui était une marque déposée.

 Parlons maintenant de la légende : Il est courant d'entendre dire que le vol circulaire serait né sur un porte avion américain quelque temps avant l'entrée en guerre des Etats-Unis, faute d'espace et de possibilités de récupération, le vol captif s'imposant. Mais cela n'est qu'une légende. Belle ! Mais légende quand même !

 

Vous avez compris tout de suite que le vol circulaire ne nécessite que peu d'espace. Une demi-sphère de 22 mètres de rayon suffit.

Le vol circulaire ne se conçoit réellement qu'au travers de la compétition. Et de la confrontation avec soi-même ou avec des adversaires. Quatre catégories ont été codifiées et font l'objet de compétitions aux niveaux régional, national et international. Des filières de formations permettent l'apprentissage, la formation et l'accession aux plus hautes marches des podiums nationaux et internationaux.