Le Vol Circulaire Team Racing d'aéromodèles

 

Le Vol Circulaire : Team Racing

Les courses : la formule 1 du vol circulaire…

Le Team Racing (catégorie FAI) et le Goodyear Racing (catégorie promotionnelle), sont des courses qui mettent en lice trois équipes. Chacune d'entre elles est composée d'un pilote et d'un mécanicien. Les modèles doivent réaliser 100 tours, équivalent à une distance de 10 kilomètres dans le meilleur temps. Leur réservoir étant limité en capacité (7 cc), le pilote doit atterrir au moins deux fois, pour que le mécanicien procède aux ravitaillements au sol.

Le cercle d'évolution étant de 15,92 mètre de rayon, le modèle accomplit 100 mètres par tour. Le moteur utilisé dans ces catégories a une cylindrée de 2,5 cc à auto-allumage. Le carburant est composé d'un mélange d'éther,  de pétrole, d'un lubrifiant et de quelques additifs. Une vingtaine de cc de carburant est nécessaire pour accomplir la course, cela implique des ravitaillements qui se déroulent en 3 ou 4 secondes (redémarrage moteur compris).

Les trois pilotes devant se doubler : c'est un ballet très spectaculaire qui se joue au centre de la piste. Un réservoir permettant de parcourir un peu plus de 3,3 km, deux ravitaillements sont nécessaires,  ce qui ajoute au spectacle. Catching, remplissage sous pression et redémarrage au premier coup d'hélice sont autant de montées d'adrénaline tant pour le pilote et le mécanicien que pour le spectateur.

Les 9 meilleures performances accèdent en demi-finales puis les trois meilleures performances accèdent en finale qui se joue sur 200 tours.
Cette catégorie est en France une grande pourvoyeuse de titres et de médailles avec trois titres de champions du monde (Jean Maret et Jean Paul Perret en 2000, Pascal et Georges Surugue en 2004 et 2006) puis d'Europe (2007 et 2011) tant chez les seniors que chez les juniors). Ce sport est fortement développé en France, en Russie, en Ukraine, en Australie et plus récemment en Espagne.
Catégorie hightech s'il en est, le balsa a quasiment disparu de la construction des racers F2C. Fuselage carbone, ailes en sandwich rohacell carbone, train rentrant….le tout dans 330 grammes moteur compris, c'est un concentré de haute technologie qui vole à 240 km/h en consommant ….pratiquement rien.

Si c'est la formule 1 du modélisme dans sa version FAI, c'est la formule France en ce qui concerne le goodyear-racing. La course et le règlement de course sont les mêmes. Seules les caractéristiques techniques des modèles changent. Le réservoir n'est plus limité à 7cc mais à 15 cc. Le fuselage est de type fuselage planche (moteur non caréné). Ces allègements permettent une approche plus simple pour un débutant.

Enfin la composition de l'équipe est un élément qui permet la transmission du savoir entre experts et débutants puisque l'équipe ne peut pas être composée de deux experts.

 

PHOTOS / VIDEOS

  • Une catégorie très physique! Ici en vert Pascal Surugue, et en rouge Thierry Ougen, finalistes des Championnats d'Europe 2011.
  • Avion de Team Racing sans capot. Aile et fuselage en carbone.
  • Roland Surugue en train de ravitailler son modèle
  • Georges Surugue libérant son racer après un ravitaillement. On distingue le remplisseur sous pression sur le bras des mécaniciens
Une catégorie très physique! Ici en vert Pascal Surugue, et en rouge Thierry Ougen, finalistes des Championnats d'Europe 2011.
Avion de Team Racing sans capot. Aile et fuselage en carbone.
Roland Surugue en train de ravitailler son modèle
Georges Surugue libérant son racer après un ravitaillement. On distingue le remplisseur sous pression sur le bras des mécaniciens
Finale des Championnats d'Europe 2011, avec deux équipes françaises.
Vidéo de qualité moyenne, mais où l'on se rend bien compte de la difficulté et la rapidité des ravitaillements