FFAM - Fédération Française d'Aéromodélisme

  • Presse

Toute la presse

Aéromodélisme : le vosgien Thomas Foliguet va représenter la France

Un pianiste ? Un patineur ? Un pilote de Formule 1 ? Thomas Foliguet est tout cela à la fois. Pourtant il n’a que 16 ans. Le meilleur junior français de F3P, l’aéromodélisme indoor, est surtout très éloigné du gamin qui reçoit un avion télécommandé au pied du sapin.

Quand il se gratte le menton et interroge son père pour comprendre pourquoi les commandes de sa machine ne répondent pas, on croirait voir Nico Rosberg et son chef mécano sur un circuit de F1. Mais l’objet qui lui fait face n’est pas une embarcation qui roule à 300 km/h. C’est tout l’inverse. « Ma machine ne pèse que 60 grammes » explique le lycéen de 1re S à Claude-Gellée. « En 10 ans, la discipline a fait des progrès technologiques incroyables » indique Jean-Luc, le papa. Qui sert d’ingénieur en chef à son fiston. C’est lui qui construit les machines. « Celle que Thomas va utiliser aux mondiaux m’a pris 4 mois de travail. Elle est composée principalement de carbone et de fils émaillés. » Elle est surtout équipée d’un moteur fabriqué en Allemagne qui vaut 400 € et ne pèse que… 11 grammes ! C’est avec cette machine pas plus lourde que quelques plumes que Thomas Foliguet va représenter la France en février prochain à Strasbourg. Aux côtés de 3 autres compatriotes bien plus âgés, il va s’évertuer à rapporter un maximum de points à son équipe afin que les Bleus décrochent, pourquoi pas, le titre mondial comme en 2013.

Découvrez l'intégralité de l'article en cliquant ici


Retour aux actualités