actualités de la fédération française d'aéromodélisme

  • Actualités

Toutes les actualités

Catégorie : Actualité

Vivez le Championnat du monde Senior de Pylon Racing F3D-F5D, à Maryborough, en Australie

Retour en images sur le Championnat du monde Senior de Pylon Racing F3D-F5D, à Maryborough, en Australie du 6 au 12 Août 2019.

 

5 Août : Une brève mise à jour terrain, qui nous arrive tout juste depuis l'autre bout de la planète :

L’équipe de F3D et F5D est, depuis hier, enfin au complet sur le sol Australien pour débuter le championnat du monde de courses aux pylônes. 
Pour la première fois, cette manifestation combinera les deux catégories (F3D et F5D).

"Les pilotes de F3D sont sur place depuis quelques jours déjà et s’entraînent sur l’un des deux circuits disponibles. La météo est clémente (typique d’un hiver Austral) et parfaitement adaptée à nos moteurs. 
Nous avons malheureusement perdu un peu de temps suite à de la casse de matériel lors des transports aériens.
Aujourd’hui (lundi) les pilotes de F5D feront leurs premiers entraînements et les pilotes de F5D peaufineront leurs réglages.
Le « team manager meeting » de ce soir annonce doucement l’officialisation du début des hostilités : ça va bientôt attaquer !"

 

7 Août : De retour en Australie, avec le début officiel de ce championnat qui a eu lieu hier :

"La journée a été bien remplie pour nos pilotes français.
L’équipe de F3D, Mathieu, Frédéric et Sébastien ont passé avec succès, et sans difficulté, le « processing ».

Très peu de temps après, l’équipe de F5D, composée des deux Christophes et à nouveau Frédéric, ont effectué les vols d’essais officiels. Tous les juges de l’organisation sont en place comme pour une course mais uniquement à notre profit. Dans ces conditions les français, au même titre que les autres nations, disposent de 30min (temps de mise en place compris) pour faire autant de vols que souhaités. L’équipe a fait le choix de voler seul (1 par 1) pour éviter de casser du matériel avant la véritable compétition. Il y a eu quelques coupes mais qu’importe, c’est du calibrage : la course c’est demain. "

En fin journée, la cérémonie d’ouverture avec montée de drapeaux pour chaque nation a été suivie d’une démonstration de voltige en Pitts grandeur et d’un jet F16 RC. 
Un kangourou est aussi venu nous saluer sur le terrain !"

Aujourd'hui, c'est au tour des pilotes de F3D de s’essayer sur le circuit...

Bref, c’est officiel: les hostilités sont lancées !

   

 

8 Août : Sébastien Lemonnier, chef d'équipe, revient sur le déroulement de la journée d'aujourd'hui, déjà presque terminée pour nos pilotes de F3D-F5D détachés sur le sol Australien :

"Dès le réveil, on découvre une météo radicalement différente de ce que nous avons eu depuis notre arrivée. Le soleil a laissé la place à une couche nuageuse que les rayons du soleil ont dû mal à percer.
L’équipe de F3D est prévue pour un passage à 10h40 pour les essais officiels. 
Certains d’entre nous on décidé de faire des réglages avant, sur le terrain parallèle prévu à et effet. Il va falloir faire vite...

10h40, nous sommes juste sur le fil. A l’instar de nos copains du F5D, il y a beaucoup de coupes lors de ces essais mais qu’importe, c’est du calibrage et c’est la première fois que nous volons sur ce terrain (il faudra juste corriger ça pour demain...)

Du côté des F5D, le processing se passe nominalement et tout est prêt pour demain.

En F3D, les conditions très humides nous amènent à vouloir faire encore et encore des réglages mais une pluie intense s’installe et ne s’arrêtera plus jusqu’à la nuit.
Du côté du circuit officiel, la Suède et les USA n’ont pas pu passer leurs entraînements officiels et le feront demain matin avant le début des courses.

Ils auront d’ores et déjà un avantage car au réveil, pour des raisons de vent annoncé, l’organisation tournera le circuit dans le sens opposé à tout ce qui a été fait depuis le début de la semaine. Cette décision a été prise en fin de journée lors du team managers meeting et personne n’y voyait d’objection (sinon l’organisation aurait perdu beaucoup trop de temps et nous ne pouvions plus envisager de faire les 15 vols prévus pour ce championnat.)

Bref, il pleut, il fait nuit et froid, alors on retourne dans le garage de notre location pour polisher les ailes et nos pistons.

Et puis il faut penser à dormir pour être en forme car demain ça va montrer les crocs !"

 

 

Troisième jour de la compétition. Sébastien Lemonnier, chef d'équipe revient sur celui-ci :

"La chape de plomb d’hier soir est toujours présente et en arrivant sur le terrain, l’air est extrêmement humide et le plafond ne dépassent pas les 300ft. Le vent est bel et bien orienté à l’inverse des jours précédents et il est prévu que ça ne change pas.
Avec un peu de retard, les Suédois et les Américains réalisent leurs essais officiels, interrompus la veille à cause de la pluie.

10h15: c’est parti en F3D, la première course est lancée et Mathieu en fait partie. Nous avons tous des doubles casquettes (pilote, caller, team manager ou encore pilote dans 2 catégories...) alors à partir de ce moment là, tout s’enchaîne très vite, et l’on n’aura plus le temps de souffler.

La stratégie du jour est simple : on prend nos marques et on assure... au moins un peu . Nos temps ne sont pas excellents (mais honorables) et l’on a au moins le mérite de terminer toutes nos courses.
A priori toutes les équipes n’ont pas reçu les mêmes consignes et certains attaquent fort.... très fort. A ce jeu ça passe ou ça casse : il a quelques super temps mais il y a aussi plusieurs modèles qui finissent broyés dans le sol. L’humidité matinale laisse aussi cloués au sol tous les concurrents qui ont fait le choix d’un « set up » puissant mais capricieux.
Malgré la volonté d’assurer, Fred et Seb, reçoivent des pénalités de coupes. Forcément, nous nous prenons au jeu des plus rapides, mais nos avions ne nous le permettent pas vraiment... et puis il faut s’habituer à ce circuit qui vient de faire 180 degrés depuis ce matin. A corriger donc pour demain!

Quelques minutes de pause et ça enchaîne très vite avec le F5D. Fred a à peine eu le temps de ranger ses modèles F3D, qu’il part en piste.
Il faut parfois courir pour être à l’heure en piste et Christophe M, notre outsider, a versé quelques gouttes de sueur cet après-midi. Là aussi nos temps sont honorables, on prend nos marques... 
Christophe C améliore ses temps vol après vol, mais coupe au denier vol, dommage !
A côté, nos adversaires attaquent mais coupent beaucoup ou alors ne terminent pas leurs courses à cause d’un « set up » trop ambitieux.

Bilan de la journée : 3 manches effectuées dans chaque catégorie. 
Dès la 4ème manche qui aura lieu demain, les moins bons vols seront retirés et le classement provisoire va très vite évolué. Mais ne boudons notre plaisir et motivons nous en regardant, ce soir, la feuille des résultats par équipe dans les deux catégories de ce championnat.

 


Retour aux actualités